Dénoncer son papy pétainiste, c'est possible

Toujours plus haut, toujours plus loin : Le Ministre de la Justice d’Ecosse propose de pénaliser les « crimes de haine » dans la sphère privée.

Sont définis comme « crimes de haine » les propos attisant la haine contre d’autres personnes sur la base de la religion, de l’âge, du handicap, de l’orientation sexuelle, de l’identité transgenre ou de variations des caractéristiques sexuelles.

C’est la liste à la Prévert des « catégories protégées ». Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Les conversations autour de la table à manger qui incitent à la haine doivent être poursuivies en vertu de la loi écossaise, a déclaré Humza Yousaf, le ministre de la Justice. Cela inclut les conversations à table avec des amis et des membres de la famille. A la question de savoir si les gens seraient autorisés à parler librement dans leur propre maison, M. Yousaf a répondu qu’il était en désaccord “en termes de principe et de politique” avec l’idée de maintenir la loi hors du salon.

Sources :